Les différents types de VMC : Comment bien choisir ?

Quels sont les types VMC existants ?

On peut globalement casser les ventilations mécaniques contrôlées en 2 grandes familles : les VMC simple flux et les VMC doubles flux.

Pour la VMC simple flux, le principe est le suivant : un extracteur électrique, placé dans les combles, aspire l’air vicié de votre maison à travers dégaine disposer dans les pièces les plus humides, à savoir la cuisine, la salle de bain et les WC, et le rejette vers l’extérieur. En aspirant l’air, l’extracteur crée un effet de dépression qui attire l’air dans ses gaines. L’air est donc renouvelé en pénétrant dans votre maison grâce aux grilles d’aération de vos fenêtres et en étant expulsés par la VMC.

principe vmc simple flux
principe de la VMC simple flux

Le principe de la VMC double flux est légèrement différent. Il y a bien un extracteur, comme pour la VMC simple flux, qui aspire l’air vicié des pièces humides ou pièces de service mais cette fois, l’air n’est pas directement éjecté à l’extérieur de votre maison. Il passe dans un échangeur thermique qui se sert de la chaleur de l’air aspiré pour réchauffer l’air frais provenant de l’extérieur. Il s’agit donc d’un réseau de gaines qui à extraire l’air chaud et l’autre à introduire l’air frais. L’échangeur thermique entre les 2 permet une régulation de la température de l’air qui est amené dans la maison. C’est donc une solution idéale pour maîtriser au mieux la température de l’air de votre habitat, sans aucune perte de chaleur.

principe vmc double flux
principe de la VMC double flux
VMC simple flux dans combles

La VMC simple flux est le système le plus simple à mettre en place. Economique et efficace, il s’agit du monde de ventilation le plus souvent choisi. Il existe deux types de VMC simple flux : la VMC simple flux auto-réglable et VMC simple flux hygroréglable. La réglementation RT 2012, la réglementation thermique actuelle, n’impose pas un type de VMC. La VMC simple flux hygroréglable B, se déclenche en fonction de l’humidité de la pièce, est éligible à le RT 2012 et peut donc largement suffire dans beaucoup de cas.

La VMC simple flux est le système le plus simple à mettre en place. Economique et efficace, il s’agit du monde de ventilation le plus souvent choisi. Il existe deux types de VMC simple flux : la VMC simple flux auto-réglable et VMC simple flux hygroréglable. La réglementation RT 2012, la réglementation thermique actuelle, n’impose pas un type de VMC. La VMC simple flux hygroréglable B, se déclenche en fonction de l’humidité de la pièce, est éligible à le RT 2012 et peut donc largement suffire dans beaucoup de cas.

installation vmc double vmc

Guide en construction

Bien choisir ses gaines

Adapter le débit

Faire un appel à un professionnel certifié Qualibat RGE pour l’installation 

Questions / Réponses

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

La VMC est composée de plusieurs éléments :

  • le moteur qui est équipé du ventilateur permettant l’extraction de l’air pollué
  • Les gaines
  • les bouches d’extraction
  • les entrées d’air ou bouches d’insufflation.

Le prix d’une VMC varie en fonction du modèle et du système que vous allez choisir. Le coût dépend aussi de la taille de votre maison ou votre appartement et des aménagements à réaliser.

 Tableau comparatif des prix d’un VMC (à venir).

Pour ventiler une maison, la VMC n’est pas la seule et unique solution existante. Dans le cas d’une installation impossible (dans certains cas de rénovation), il est possible d’opter pour d’autres systèmes.