Le guide pratique sur la VMC

Conseils d'un professionnel pour l'achat, l'installation et l'entretien de votre VMC

Quel est le rôle de la VMC ?

Le système de la VMC permet d’extraire l’air pollué des pièces humides telles que la salle de bains, les WC, la cuisine et le cellier à travers des canaux hygroréglables qui s’ouvrent selon le niveau de l’humidité ambiante. Ces canaux sont reliés au système de la VMC à travers des conduits isolés. L’air pollué est par la suite expulsé vers l’extérieur. L’air sain et neuf s’infiltre dans la maison à travers des entrées d’air autoréglables pour la VMC Hygro A et des entrées hygroréglables pour la VMC Hygro B. A la faveur d’un système de balayage, l’air de la maison est régulièrement renouvelé.

Quel est l’intérêt d’une VMC ?

La bonne ventilation d’une habitation ou d’un local est un enjeu majeur pour ses occupants et pour le bâtiment lui-même. C’est même une obligation légale pour tout logement construit après 1982.

D’après les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983, « l’aération des logements doit pouvoir être générale et permanente au moins pendant la période où la température extérieure oblige à maintenir les fenêtres fermées ». Le principe est de faire circuler l’air par une « entrée d’air dans les pièces principales et une sortie dans les pièces de service ». Selon le nombre de pièces, des débits d’air réglementaires sont exigés.

Le meilleur moyen de répondre aux normes légales est l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) par un installateur VMC certifié RGE.

15%

d’économie sur une facture de chauffage avec une VMC simple flux

25%

d’économie sur une facture de chauffage avec une VMC double flux

90%

des déperditions thermiques dues au renouvellement d’air éliminées

450 €

d'aide avec Ma Prime Renov

Nos conseils pratiques à propos de la VMC

Ce guide a pour objectif de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur les différents systèmes de VMC : Quelle VMC choisir ? Comment l’installer ou comment entretenir sa VMC ?

Quel type de VMC choisir ?

Il existe plusieurs types de VMC pour assurer la bonne ventilation de votre maison ou de votre local. Ce guide va vous permettre de comprendre les différences essentielles entre les systèmes de ventilations mécaniques et de faire votre choix parmi certains modèles.

Comment installer une VMC ?

L'installation d'une VMC doit respecter un protocole précis et doit être logique. Où installer le caisson ? Où mettre les bouches d'extraction. Ce guide répondra aussi aux questions que vous vous posez en matière de sécurité et de réglementation

entretien vmc

Comment entretenir une VMC ?

Pourquoi il est impératif que vous procédiez régulièrement à un contrôle de votre VMC et à son entretien. Quelles sont les astuces pour faire durer votre VMC plus longtemps ? Comment nettoyer correctement tous les éléments de votre VMC ?

Réglementation VMC

Est-il obligatoire d’avoir une VMC ?

Actuellement, l'usage de la VMC n'est pas obligatoire mais la pose d'une VMC adaptée est plus que conseillée.

Depuis 1955, un décret inscrit le principe d’aération des logements mais cela n’implique pas forcément l’installation d’une VMC. Une aération réalisée par les fenêtres ou les grilles d’aération peut suffire, c’est la ventilation naturelle (VN).

L’arrêté du 24 mars 1982 relatif aux équipements et caractéristiques thermiques des bâtiments d’habitation précise que « l’aération des logements doit pouvoir être générale et permanente ».

Questions / Réponses

Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez à propos de la ventilation de votre maison et des VMC. Tout ce que vous devez savoir se trouve ci-dessous :

La ventilation mécanique contrôlée n’est pas obligatoire, mais elle est seulement fortement recommandée. La loi exige que tous les logements soient équipés d’un système de ventilation, mais vous pouvez choisir entre la VMC et un système de ventilation naturelle comme une basique ouverture des fenêtres ou des grilles d’aération (ventilation mécanique ponctuelle, VMP).

Sur la base des dernières normes, il est recommandé de maintenir la VMC en fonctionnement toute l’année et sans interruption. Ainsi, le renouvellement de l’air est toujours garanti et permet d’éviter l’accumulation d’humidité et de polluants à l’intérieur du logement.

Lorsque l’ensemble du système de ventilation est inspecté et nettoyé régulièrement Il n’est pas rare qu’un système de ventilation autorégulé ait une durée de vie de 20 ans. Toutefois, la fonctionnalité des ventilateurs et des moteurs de ce type d’appareil dépend de la marque et du fabricant. Quoi qu’il arrive, en règle générale, une ventilation mécanique contrôlée (VMC) a une durée de vie de 10 à 20 ans.

La chaleur et l’humidité plus élevée sont courants en été. En général, pendant cette période, toutes les méthodes sont bonnes pour rafraîchir l’air à l’intérieur des pièces, y compris la climatisation, les ouvertures et les systèmes de ventilation. C’est pourquoi, le système de ventilation doit être allumé en permanence.

La consommation électrique typique de la VMC est très faible. Elle est principalement fonction de sa puissance.

Le calcul de la consommation électrique de la VMC VMC est simple : puissance en watts multipliée par le nombre d’heures d’utilisation * le nombre de jours / 1000.

Votre VMC est en service toute l’année, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an. Disons que vous avez une VMC de 40 watts. La consommation annuelle serait de (40x24x365)/1000 = 350,4 kWh/an.

Lors de la mise en place ou du remplacement d’un système de ventilation, il est possible de faire appel à :

  • un électricien ;
  • un expert en chauffage et climatisation
  • un spécialiste en réfrigération ;
  • un plombier.

Bien entendu, chacun d’entre eux a ses propres caractéristiques et capacités, ce qui fait qu’il est par exemple plus approprié de choisir un chauffagiste pour ceux qui veulent connecter le système de ventilation à double flux à une source de chaleur, tandis qu’un électricien flexible pourra sans problème installer un système de ventilation à distribution ou à flux unique.

La VMC est composée de plusieurs éléments :

  • le moteur qui est équipé du ventilateur permettant l’extraction de l’air pollué
  • Les gaines
  • les bouches d’extraction
  • les entrées d’air ou bouches d’insufflation.

Le prix d’une VMC varie en fonction du modèle et du système que vous allez choisir. Le coût dépend aussi de la taille de votre maison ou votre appartement et des aménagements à réaliser.

 Tableau comparatif des prix d’un VMC (à venir).

VMC.com

Besoin de conseils et avis d'un professionnel ?