VMC double flux

Si vous êtes préoccupé par la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement, vous avez tout à fait raison. Car l’air que l’on respire confortablement installer sur le sofa, joue un rôle primordial sur notre santé et notre bien-être. Plusieurs systèmes de ventilation existent et permettent de renouveler l’ambiance atmosphérique des maisons, en l’occurrence la VMC double flux. Comment la choisir en fonction d’une habitation et des attentes du propriétaire ?

La VMC, pourquoi est-elle importante ?

La pollution de l’air intérieur due à l’activité humaine s’installe graduellement dans votre demeure si celle-ci n’est pas correctement ventilée. Ceci s’explique par les différents produits de consommation utilisés, manipulés et stockés dans les maisons. Mais aussi par la condensation de l’humidité émise par notre respiration et nos diverses occupations quotidiennes : la buée dans la salle de bain, le séchage de linge, la cuisson… Dans un intérieur mal ventilé, elles engendrent la prolifération de moisissure, d’acariens et une dégradation progressive du bâtiment.

Renouveler l’air à l’intérieur de votre habitation est donc une question de nécessité. Si auparavant cela se faisait juste en ouvrant portes et fenêtres, aujourd’hui, cette fonction est mieux contrôlée par des systèmes de ventilation bien étudiés et adaptés pour limiter des déperditions d’énergie.

Qu’est que la VMC double flux ?

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux est un système de ventilation très moderne qui offre un véritable contrôle sur l’entrée et la sortie d’air dans un logement. En effet, elle permet d’insuffler de l’air frais dans les pièces sèches de votre maison (salon, couloir, chambres) et d’extraire l’air vicié dans les pièces techniques ou humides (cuisine, salle de bain, buanderie) formant ainsi un circuit qui ne met pas l’habitat en dépression. Ce mécanisme de renouvellement limite au maximum les déperditions d’énergie et empêche les polluants externes d’entrer dans la maison.

Comment fonctionne une VMC double flux ?

Au centre du système de fonctionnement de la VMC double flux est monté un échangeur thermique qui va permettre une récupération de l’air neuf à l’extérieur, l’épurer au travers de ses puissants filtres hautement efficaces, puis le diffuser dans les pièces de la maison. Mieux elle va extraire l’air pollué des pièces comme la cuisine, le WC, la salle de bain, et l’évacuer à l’extérieur. La principale différence entre la VMC simple flux et le double flux est que ce dernier ne nécessite pas une installation d’entrée d’air au-dessus des fenêtres.

La performance réalisée par la VMC double flux est meilleure avec une déperdition d’énergie qui peut être réduite de 70 à 90% grâce à l’apport d’air fourni par le flux entrant. Le coût d’installation de ce système de ventilation est logiquement élevé, mais permet une réduction de la facture d’énergie car les pertes de chaleur sont largement diminuées.

En hiver, ce système aura l’avantage de vous faire économiser jusqu’à 20% sur votre facture de chauffage. Puisque l’air pollué et chaud des pièces humides est récupéré et transféré dans le mécanisme du double-flux qui utilise cette chaleur pour chauffer l’air introduit dans la maison. Puis grâce au principe de l’aérothermique, en été, ce système est inversé et produit un apport d’air frais dans les pièces.

Solutions d’installation d’une VMC double flux

Qu’elle soit double ou simple, l’installation d’une VMC est plus adaptée dans un logement individuel qu’en appartement où il est plus contraignant de mettre en place un dispositif discret. L’idéal est de disposer de combles ou de faux plafond pour faire passer les gaines de ventilation.

Pour l’installer, un caisson de la VMC double flux est relié aux bouches d’extraction et aux entrées d’air mises en place dans les pièces de vie de l’habitation. L’appareil doit nécessairement être disposé dans un espace chauffé et accessible. Mais même lorsque la configuration de votre logement est mal adaptée à une installation classique de la machine, il existe toujours des solutions adéquates. Par exemple, faire passer de petits extracteurs individuels si une pièce est éloignée du caisson ou faire le choix des conduits plats.

Il est possible de bénéficier des aides l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (Anah) réservées au foyer modeste, pour financer l’installation de votre VMC double flux à condition de répondre aux critères d’éligibilité.

Entretien d’une VMC double flux

Un entretien régulier va favoriser le bon fonctionnement de votre système de ventilation. En effet, les bouches d’extraction ont tendance à rapidement s’encrasser, entraînant un fonctionnement moins efficace du système. Il va donc falloir les nettoyer trois fois par an, ainsi que les entrées d’air responsable de la diffusion d’air dans le logement.

Une fois par an, il est impératif de changer les filtres de l’échangeur thermique. Dans tous les cas, l’intervention d’un professionnel est très utile pour inspecter au détail près tous les circuits mécaniques de l’appareil et y apporter les réparations adéquates.

Pour plus de durabilité du caisson VMC double flux, faites le bon choix de la marque. Il est bien entendu que plusieurs paramètres entrent en ligne de compte dans la décision d’achat d’une VMC double flux. Tournez-vous vers des fabricants qui font souvent l’unanimité auprès des professionnels de l’installation et qui développent des systèmes de ventilation ultramoderne, intelligente, capable de répondre au mieux aux exigences de la qualité de l’air : Aldes, Atlantic, Unelvent, Zehnder ou encore Franceair. Demandez plusieurs devis et faites la comparaison des prix afin de dénicher la meilleure formule adaptée à votre budget.

VMC Hygrocosy Atlantic VMC hygroréglable easyhome Aldès VMC autoréglable DECO Unelvent
La plus vendue Une référence La moins chère
VMC simple flux Atlantic VMC simple flux Aldès VMC simple flux Unelvent
Note des utilisateurs
Type d'installation VMC hygro A et B pour maison individuelle VMC hygro A et B pour maison individuelle VMC hygro A et B pour maison individuelle du T1 au T7
Bouches aération comprises
  • 1 bouche BHPC 10/135 m3 à pile
  • 1 bouche SDB BHP 10/40 m3
  • 1 bouche WC - PBWC 5/30 m3 à pile et détection de présence
bouches hygroréglables Bahia Curve, à commande électrique ou à commande manuelle par cordelette
  • 2 bouches sanitaires Ø 80 mm extra-plates
  • bouche cuisine Ø 125 mm extra-plate
Nombre de piquages :
  • 6 piquages sanitaires ø 80 mm
  • 1 piquage cuisine ø 125 mm
  • 1 piquage rejet ø 160 mm
  • 2 piquage Ø125 cuisine et sanitaires
  • 5 piquages Ø80 sanitaires
  • 1 piquage rejet Ø160
  • 4 piquages sanitaires ø 80 mm autocalibrés 2x15 et 2x30 m3 /h
  • 1 piquage cuisine ø 125 mm
  • 1 piquage de rejet ø 125 mm
Consommation électrique de 7,1 à 14,1 W-Th-C 7,3 W-Th-C 35 W-Th-C
Puissance acoustique bouche cuisine 25 dB(A) 36 dB(A) NA
Voir le prix Voir le prix Voir le prix
0b248b0abf3c07682a125f09bbbd3d2cbbbbbbbbbbbbbbbbbb