Comment fonctionne la ventilation mécanique ponctuelle (VMP) ?

Assurer la ventilation d’un logement est obligatoire et primordial pour le bien-être de ses occupants mais aussi pour le bâtiment lui-même. Bien que le système de ventilation le plus utilisé soit la VMC, il existe différentes solutions de ventilations mécaniques dont la VMP (Ventilation Mécanique Ponctuelle).

Principe de fonctionnement de la VMP

La VMP est un procédé qui s’appuie sur le principe de ventilation naturelle. Le système force le renouvellement de l’air d’une pièce grâce à des aérateurs (ou extracteurs) qui fonctionnent de manière indépendante.

Ce type de mécanisme de ventilation est plutôt utilisé lorsqu’une installation en VMC s’avère trop complexe, mais ne peut pas s’appliquer à un logement neuf, conformément à la règlementation en vigueur (RT 2012).

Aussi, c’est pourquoi la VMC reste la solution la plus fréquemment utilisée. La VMP représente une alternative qui se traduit par la pose d’aérateurs individuels directement à proximité des sources de pollution.

vmr : ventilation mecanique repartie

crédit photo : avenir-isolation-concept.com

L’air extérieur est aspiré vers l’intérieur pour compenser l’air évacué, se traduisant par une légère dépression qui requiert une grille d’aération.

Avantages de la VMP

L’avantage majeur de cette solution est l’absence de gaines et de connexions entre les entrées d’air, elle est plus simple à mettre en place qu’une VMC.

Ce procédé présente l’avantage d’être moins onéreux que la VMC et d’être compatible avec d’autres solutions. De plus, son adaptation s’avère extrêmement précise par rapport aux besoins réels d’une pièce.

Elle présente également des performances énergétiques plus basses.

Inconvénients de la VMP

En revanche, la VMP ne peut assumer seul le renouvellement intégral de l’air dans un logement. Elle ne peut donc être recommandée uniquement que dans le cadre d’une rénovation, d’autant plus facilité par l’absence de gaines et la simple poste des grilles d’aération sur les portes, mais en aucun cas, pour un logement neuf.

Ce système ne peut s’appliquer que dans un local bien défini, comme la cuisine ou la salle de bains, étant entendu que cela ne fonctionnera que pendant son temps d’utilisation.

Différents types d’extractions

Différents types d’extractions existent : l’extraction directe ou l’extraction par conduit de cheminée.

Extraction directe

Dans certain cas, un conduit d’aération n’est pas nécessaire, alors un simple extracteur hélicoïdal (hélice) encastrée dans le mur, la fenêtre ou le plafond suffira pour garantir un débit d’air adapté.

Extraction par conduit de cheminée

L’extraction peut aussi s’effectuer par le conduit de la cheminée. Il important de noter que l’efficacité du système est amoindri si le conduit est long. Dans ces ces de figure, un extracteur centrifuge est nécessaire pour augmenter le débit d’air et la pression exercée.

3c35aaa0df7055c24174c60207e583733